1# CINÉ-CONCERT ÉTUDES SUR PARIS un film D’ANDRÉ SAUVAGE | 15 SEPT AUX ARGOS À 20H30 Projection du documentaire accompagné des musiciens Vincent Liabeuf et Paul Ramage.
2# L’HOMME À LA CAMERA un film de DZIGA VERTOV, URSS | 16 SEPT AU MUCEM À 20H30 Musique originale de Pierre Henry interprétée par Jonathan Prager à l’acousmonium (orchestre d’enceintes).
3# M…H de GAËLLE ROUARD, 2016, 16mm N&B ET couleur 36min | 17 SEPT AUX ARGOS À 18H00 carte blanche à la cinéaste laborantine, instrumentiste sur projecteur 16mm précédé d’une sélection de ses films tournés, développés et projetés en pellicule.

 


CONCERT | Fred et son frère & Gala Swing Quartet                                                               22 Sept à 20H30

Fred et son frère : Jazz, chansons d’Argentine et du Brésil Un voyage en mer pour l’un, une nouvelle vie pour l’autre, les deux frères violonistes se retrouvent pour jouer le premier chapitre de leur aventure en duo.

Gala Swing Quartet : Swing, manouche Le jeune et vif quarter aixois présente leur nouvel album « erreur au wagon bar » pour la 1ère fois à Marseille. Soirée en deux parties avec un bouquet final de tous les artistes


FESTIVAL POC | Carte blanche à l’artiste Yasmine Blum                                                              6, 7 & 8 Oct Exposition des dessins et broderies de Yasmine Blum
+ performances :
« Krounch Krounch » : YASMINE BLUM VS ANNE-SOPHIE POPON

+ « Pony trekking » : Relaxation créative


AU COMMENCEMENT IL Y AVAIT MOI  |  Les Chantiers des Argonautes / F. Emery       19, 20, 21 & 22 Oct Théâtre | Création au Théâtre Les Argonautes
pour 16 comédiens d’après « l’Opéra du Dragon » D’Heiner Mûller

« L’Opéra du dragon », écrit à la manière d’un conte est une invitation joyeuse à se libérer de tous les démons.


LA LEÇON DE IONESCO |  Cie l’exploitation théâtre / S. Eymard                                     16, 17, 18 & 19 Nov

Théâtre | Création au théâtre Les Argonautes
À travers l’ensemble de son œuvre, Ionesco s’amuse à déconstruire, décaler, torturer le langage afin de mettre en lumière les points de rupture entre la pensée et le discours logique.
Là où, dans le texte initial, le langage était une « arme d’endoctrinement massive », nous le couplerons ici à la puissance et la perversité des images.


DU NORD AU SUD, RÉCIT D’UNE EXPÉRIENCE | Cie des Passages / Wilma Levy 23, 24, 25 & 26 Nov
Théâtre | Création
En 2014, Wilma Lévy propose un travail à deux classes de lycée, section économique et sociale : une classe du Lycée Saint-Exupéry dans les quartiers Nord de la ville, une classe du lycée Marseilleveyre dans les quartiers Sud. « À travers ce projet, l’idée était de créer une rencontre, d’offrir un espace d’échange et de partage entre ces jeunes. Certaines étapes du projet m’ont échappé. Il n’est pas question ici de dire si le projet était raté ou réussi, mais plutôt d’observer ce que ce projet a pu révéler et soulever comme questions. C’est pour dire ces questions que je me suis attelée à ce récit.« 


LOUISE AND THE PO’BOYS                                                                                               Vendredi 1er Déc
Concert
Dans la lignée des orchestres traditionnels qui ont fait les heures chaudes du French Quarter et des steamboats du Mississipi, Louise and the Po’boys revisite avec brio les standards du jazz de la Nouvelle Orléans et les chansons françaises d’antan. Entre la poésie et le charme désuet des mélodies de Damia, Rona Ketty and Jean Sablon, la pétillance d’une Josephine Baker ou encore la gouaille énergique d’une Lizzie Miles avec son blues cajun, Louise and the Po’boys et son swing irrésistible ne vous incitent qu’à une chose : Danser !!!


FESTIVAL MARCHÉ DES PETITES UTOPIES                                                                      Dimanche 3 Déc
Le Marché Noir des Petites Utopies a commencé en 2013 comme une fête, et comme toute fête notre festival est là pour exorciser le temps qui passe, et pour nous raccrocher à l’énergie de la vie. Nous ce qu’on aime, c’est insuffler cette énergie vitale à de petites utopies portées par des pantins, des objets, des ombres… Nous sommes là pour les partager avec vous ces petites utopies, dans tous les lieux de la ville qui se sont ouverts à nos rêves clandestins. Nous vous proposons de faire avec nous la traversée de Marseille, marionnettes et objets émouvants à la main, pour aller à la conquête de tous ces territoires marionnettiques.


LES BONNES | Groupe Manifeste / Francine Eymery                                                     11, 12, 13 & 14 Jan

Théâtre | Création
Madame est au centre, Madame glisse, chuchote, corps brisé, voie brisée proche du chant, une sorte de Mme Butterfly, qui danserait dans les ténèbres une danse butô. Quant aux Bonnes, les sœurs, les voilà titubantes, elles vont trembler, vibrer, s’étreindre, se heurter, s’emboiter, s’épuiser, jusqu’à la transe, jusqu’à l’ultime sacrifice. Trois corps dansant donc, sur un tapis de fleurs artificielles. Le lieu de la cérémonie, l’univers magique du conte, le monde mental de celles qui le hantent : l’âme des Bonnes.


DENTRO LE COSE | Cie Laminarie / Febo Del Zozzo                                                  18, 19, 20 & 21 Jan
Théâtre/Performance | Première Française

Après leur projet participatif Ecuba en janvier dernier, nous sommes ravis d’accueillir une nouvelle fois la Cie Italienne avec sa dernière création étonnante, dans la droite lignée du théâtre contemporain exigeant et engagé que nous avions eut la joie de découvrir la saison dernière.

 


CARTE BLANCHE À MARIE-DO FRÉVAL  | Cie Bouche à Bouche                            25, 25, 27 & 28 Jan Tentative(S) de Résistance(S) et autres performances Marie-Do Fréval est une femme de théâtre engagée, inventant sur plusieurs fronts. Elle est tour à tour ou simultanément comédienne, auteure et metteur en scène (entre 2009 et 2012, elle crée 15 épisodes de RUE(S) LIBRE(S), des déambulatoires mêlant écriture et installation urbaine) . Depuis 2009, elle dirige la Cie Bouche à Bouche qui crée des spectacles permettant de rassembler un public populaire habituellement exclu des rendez-vous culturels proposés par la capitale.
Nous avons hâte de découvrir les surprises insolentes et explosives qu’elle nous réserve…


DISCOURS À MA NATION (DAMN) | Selman Reda                                                                   1, 2, 3 & 4 Fèv Théâtre | Création d’après « Discours à la nation » d’Ascanio Célestini

Témoignages et rencontres avec des gens ordinaires sont à la source de l’inspiration et de l’écriture d’Ascanio Célestini. Dans sa nouvelle création, Selman Reda part du texte de Célestini pour y mêler l’histoire de son propre parcours. Partant d’éléments réels de sa vie, il se fait orateur d’une fiction pas si fictive pour raconter les abysses de non-sens de notre monde, parfois l’énergie des hommes, souvent l’errements des citoyens.


CARTE BLANCHE À SAMIR EL YAMNI | Cie Babeldanse                                                    Du 8 au 18 fèv Danse contemporaine | Création
Après avoir initié le diptyque corps « im »patient et résilience dont il fit sa sortie de résidence aux Argonautes la saison dernière, Samir El Yanni continue sa recherche, inscrivant « l’identité des corps au cœur de son travail ; le mouvement dansé comme medium, outil de recherche, d’expérimentation et de pensée pour partager des imaginaires, des langages et des cultures. »


« BANQUE CENTRALE » ET « EFFETS DE RÉELS » | Cie Sol en Scène / Juan Cocho & Franck Chevallay   1, 2, 3 & 4 mars
Théâtre | Deux spectacles de la Cie Sol en Scène
Banque centrale :
« Banque centrale (…) fait un sort à l’histoire de fous qu’est la finance » l’Humanité, 7/03/17
Effets de réels : De lʼinfiniment grand à lʼinfiniment petit, du Big Bang aux protons qui composent les cellules de notre corps, ce texte sʼappuie sur des réalités scientifiques qui dépassent notre perception, pour nous en révéler la secrète poésie dans un texte plein d’humour et de dérision.


 THE GREAT DISASTER DE PATRICK KARMANN | Cie le bruit des hommes              22, 23, 24 & 25 mars  Théâtre | Mise en scène de Yves Borinni / avec Didier Bourguignon

Un homme nous apparaît. Il a jadis sombré au fond de l’océan. Travailleur clandestin engagé sur le Titanic, il n’a pas été comptabilisé parmi les victimes. Il a sombré dans le néant, sans trace, sans sépulture. Le théâtre est le lieu où il peut revenir pour nous dire, nous parler et dans le chaos de sa tête brisée, traversé par toutes les voix qui l’accompagnent, il joue avec une énergie jubilatoire à reconstituer les morceaux disséminés de sa mémoire. Car il y a une catastrophe pire que la mort, c’est la « disparition ».

 


L’HOMME JASMIN DE UNICA  ZÜRN | Cie Rhizome / Valérie Paüs                               17, 18, 19 & 20 Mai Théâtre | Création

Que se passerait-il si notre imaginaire s’incarnait dans la réalité ? Y verrions-nous un miracle ou un signe que notre esprit a basculé dans la folie ? Y verrions-nous la possibilité de modifier notre réalité ? Où commence la folie et où commence l’imaginaire créatif ? À l’âge de six ans, Unica Zürn se marie en pensée à un homme fantasmé qu’elle appelle l’Homme- Jasmin. Quarante-et-un an plus tard elle le rencontre en chair et en os.