LES BONNES

Jean Genet | Groupe Manifeste | Du 11 au 14 JAN 2018

Les bonnes de Jean Genet | Groupe Manifeste

17/18, Théâtre

Présentation |

Les Bonnes et Madame sont des figures, des créatures, des furies, de celles que l’on trouve dans le théâtre d’Eschyle, de Sénèque, proches de l’épouvante donc.
Des monstres ?
A propos des corps, les corps des Bonnes, le corps de Madame :
Pas de caricatures de bonniches ou de bourgeoise pour ce qui nous concerne.
Madame est au centre, Madame glisse, chuchote, corps brisé, voix brisée proche du chant, une sorte de Mme Butterfly, qui danserait dans les ténèbres une danse butô.
Quant aux Bonnes, les soeurs, les voilà titubantes, elles vont trembler, vibrer, s’étreindre, se heurter, s’emboiter, s’épuiser, jusqu’à la transe, jusqu’à l’ultime sacrifice.
Trois corps dansant donc, sur un tapis de fleurs artificielles.
Le lieu de la cérémonie, l’univers magique du conte, le monde mental de celles qui le hantent : l’âme des Bonnes.

Note d’intention
|

Dans cette pièce mythique Genet joue avec les codes du théâtre, nous obligeant sans cesse à
nous questionner. Dès lors que les repères sont brouillés, nous nous retrouvons ainsi aux frontières
du vrai et du faux, du rire et de l’effroi, du pathétique et du grandiose.
Jean Genet nous dévoile les faces les plus sombres de l’être humain, nous obligeant en quelque
sorte à regarder l’envers de nos “bons” sentiments, et dans le même temps nous voilà tout
proche de notre humanité la plus intime.
Genet nous dit à plusieurs reprises qu’il s’agit d’un conte, un conte cruel sans complaisance, à la
poésie foisonnante et explosive et c’est bien l’univers du conte que nous avons choisi pour guide
dans la mise en scène.
Pas de décor réaliste donc, mais un tapis de fleurs artificielles, lieu de cérémonies puis de
meurtre.

Groupe Manifeste |
Cie permanente du Théâtre les Argonautes

La Compagnie Aurige Théâtre a vu le jour en 1982, sous l’impulsion de Francine Eymery et Jean-Pierre Girard, metteurs en scène et comédiens. La compagnie a beaucoup voyagé, suivant ses fondateurs de Bordeaux vers Paris puis Marseille, suivant les spectacles dans tous les coins de l’hexagone et à travers l’Europe.
En 2003, lorsque le Théâtre Les Argonautes ouvre ses portes, la compagnie Aurige Théâtre s’y installe tout naturellement.
Dès lors les spectacles de la compagnie sont créés au Théâtre Les Argonautes.
En 2007 un groupe turbulent s’est créé au sein de la compagnie : le « Groupe Manifeste » composé de professionnels et de semi-professionnels. Une nouvelle dynamique est lancée. Une dizaine de jeunes comédiens y travaille sous la direction de Francine Eymery.

 



Dates Du 11 au 14 Janvier 2018 Durée 1h15








Cie Groupe Manifeste
Mise en scène:
Francine Eymery
avec:
Virginie Laouénan-Comte (Claire)
Nancy Robert (Solange)
Antoine Palazy (Madame)
Scénographie:
Jean-Pierre Girard

Une coproduction
Théâtre Les Argonautes