Au commencement il y avait moi

Les Chantiers des Argonautes | Francine Eymery | Du 8 au 11 JUIN 2017

Au commencement il y avait moi

16/17, Théâtre

Présentation |

Lancelot, un libérateur de passage veut délivrer la ville de l’emprise du dragon. est-ce pour l’amour d’elsa ou par simple esprit professionnel ? Toujours est-il qu’il le défiera, le combattra et même, contre toute attente, le tuera à la manière d’Héraclès décapitant l’Hydre. Mais le maire prend peu à peu la place du dragon…

« Un révolutionnaire. Quel ennui. A peine a-t-on établi un ordre du monde et mis au pas l’humanité les riches sont riches, les pauvres sont pauvres, les morts sont morts et ainsi de suite se dresse un de ces idiots professionnels pour qui rien n’est sacré, qui veut que tout soit différent et fait une révolution. »

« L’Opéra du dragon », écrit à la manière d’un conte est une invitation joyeuse à se libérer de tous les démons.

« Dans la lueur de l’aube, de la semence du Dragon, surgissent démocratiquement
des dragons en réduction. Des murs s’écroulent, demain est aujourd’hui, trois fois déclarée morte, la révolution en surgit. L’homme nouveau fait ses premiers pas »



HEINER MÜLLER
auteur-metteur en scène allemand (1929-1995) Poète, auteur dramatique (une quarantaine de pièces). L’essentiel de sa production s’est fait en RDA, de la fondation de celle- ci à la chute du mur de Berlin. Ses premières pièces datent du milieu des années 50. En 1961, après l’interdiction de L’Émigrante (Die Umsie- dlerin), il est exclu de l’Union des Écrivains et connaît quelques années dif ciles, avant d’être dramaturge au Berliner Ensemble (1970-1977) puis à la Volksbühne. Plusieurs de ses pièces sont jouées tardivement ou restent interdites jusqu’à la n de 1989. En même temps, jouée en R.F.A., en Suisse, en Autriche, aux États-Unis (1975) en Belgique et en France (1979), son œuvre lui donne peu à peu la stature d’un écrivain européen. Après 1980, son importance est reconnue dans les deux Allemagnes où il reçoit de nombreux prix littéraires. Metteur en scène depuis 1980, il monte certaines de ses œuvres à la Volksbühne et au Deutsches Theater. Cette activité se pour- suit après la chute du mur, notamment au Festival de Bayreuth (Tristan et Isolde de Wagner, 1992) et au Berliner Ensemble (Arturo Ui de Brecht en 1995), dont il assure la direction, d’abord collégialement, puis seul à partir de 1995. Il meurt alors qu’il travaillait à la rédaction de son dernier texte, Germania 3, au Berliner Ensemble.

Jeudi 8 Juin 20h30
Vendredi 9 Juin 20h30
Samedi 10 Juin 20h30
Dimanche 11 Juin 17h00

Plein tarif  | 8€
Adhérent, RSA, enfants | 5€

 

 

 

 

 

 

Dates Du 8 au 11 juin 2017
Durée 1h10


Une fantaisie d’après « L’Opéra du Dragon »
de Heiner Müller

Par les Chantiers des Argonautes
Atelier dirigé par :
Francine Eymery
Jean-Pierre Girard

Mise en scène et dramaturgie :
Francine Eymery

Avec :

Virginie Laouénan-Comte
Christophe Baconin
Pacôme Perrotin
Philippe Brisset
Axelle Hebrard
Julie Meyrand
Fabrice Jouve
Nancy Robert
Joëlle Canton
Remi Bos
Antoine Palazy
Ignacio Casuso
Simon Espitallier
Sebastien Moussu
Géraldine Amadieu
Olivier Guiard-Marigny