Alcool

De Nadège Prugnard | Du 26 au 29 JANVIER 2017

Alcool

16/17, Théâtre

Résumé |

Monologue bifide entre l’alcool et l’écriture Miroir d’un apéro céleste à la cuite tragique.
Elle dit : – Je sais que je ne peux pas boire un verre et m’arrêter !
Je dis : – Je sais que je ne peux pas écrire un vers et m’arrêter !

Dans un coin de mur, miroir déformé de la cité, une femme ivre de mots, ivre de vie, se cogne pour trouver sa part d’humanité, retrouver un visage. Entre paroles rageuses et mots accrochés aux étoiles, Fany peau de whisky balance la longue litanie d’une vie écartelée entre les bars, d’une existence fracassée entre le dernier verre du jour et le premier du lendemain, les rencontres, les discours, les chansons d’amour, les étoiles … poème aux mille visages croisés. Celui de l’enfant ivre de ses rêves, en passant par la jeune femme chancelante du désir d’amour, jusqu’à la vieille titubant dans un crachat face à la mort.

Concert Géraud Bastar ( Lux Bas-Fonds) |
« 90 minutes d’un show à la Mano Négra, où alterneront des passages oscillant tantôt vers Daniel Darc, parfois Bashung mais toujours pied au plancher. Apôtre d’une chanson française version Motörhead, le prêcheur en chef mérite d’être suivi à la loupe. » Rock and Folk .

les samedi et dimanche de jeunes artistes de la FAI ART invités par Nadège Prugnard, auront carte blanche en première partie des représentations.

 

Jeudi 26 Janvier | 20h30
Vendredi 27 Janvier | 20h30
Samedi 28 Janvier | 20h30
Dimanche 29 Janvier | 17h30


 

 

 

Plein tarif | 12€
Chômeur, étudiant | 8€
Adhérent, RSA | 5€

alcool-un-petit-coin-de-paradis-nadege-prugnard.
« Elle est digne d’un personnage de cinéma Italien réaliste, Anna Magnani dans « Mama Roma », ou une des actrices de Fellini » Sylvie Lefrère, Vent d’art
« Nadège Prugnard a une très belle écriture, c’est une actrice formidable (…) Dans son spectacle « Alcool », c’est Gena Rowlands, ce spectacle est superbe  » Emission ça se dispute, France culture
« Alcool » est un spectacle couillu, un texte couillu et l’actrice qui le porte, Nadège Prugnard ne manque pas de couilles contrairement à beaucoup d’ « auteurs françaises contemporains » des deux sexes aux écritures aussi molles que proprettes (…) Nadège Prugnard est une bête qui se nourrit des mots » Jean-Pierre  Thibaudat

 

 

 

 

 

Dates Du 26 au 29 Janvier 2017
Durée 2h30 avec entracte


Auteur Nadège Prugnard
Compagnie Nadège Prugnard
Production 


Mise en scène Nadège Prugnard
Assistant(e) à la m/e/s Mâya Heuze- Defay
Interprétation Nadège Prugnard

Scénographie 
Création lumière Jean-Louis Fié
Création costumes Marianne Mangone